lundi 20 novembre 2017

Iran news in brief, 20 November 2017


Iran : La plupart des régions manquent d'eau et d'électricité une semaine après le séisme - vidéo

 Tremblement de terre en Iran - N ° 4
Les gens n'ont pas reçu de tentes et risquent le choléra et des maladies contagieuses
Bien que cela fasse déjà une semaine que le tremblement de terre meurtrier dans les régions occidentales de l'Iran a eu lieu, les gens manquent encore du minimum nécessaire. De nombreux villages n'ont toujours pas de tentes, de nourriture, d'eau et d'électricité. Le régime iranien, connu pour avoir dilapidé les richesses de la population iranienne, a abandonné les habitants sinistrés dans le froid hivernal sous les décombres. Cela a entraîné une indignation générale en Iran.

Un article des représentants des enseignants et des syndicats des éducateurs

 Hashem Khastar, le représentant du syndicat des enseignants en Iran, s’est adressé le 12 novembre à Ali Khamenei, le Guide suprême du régime iranien, dans un article sur son compte Facebook. Il lui a reproché d’être un dictateur et a exprimé son espoir de voir l’Iran bientôt libre.
Extraits :

Appel international à la libération de prisonniers politiques en Iran

 Walter Sanchez, secrétaire général de l’Union internationale des ouvriers de l’industrie, et cinq syndicats ouvriers français ont appelé à la libération immédiate de Mahmoud Salehi et Reza Shahabi, deux militants ouvriersemprisonnés en Iran.
M. Sanchez a exprimé ses inquiétudes quant à...

Iran : Des femmes protestent contre le manque de médicaments pour leurs enfants

 Des familles de patients souffrant de troubles du métabolisme se sont rassemblées en signe de protestation devant l'Organisation des aliments et des médicaments, le samedi 11 novembre 2017.
Des mères d'enfants malades ont protesté contre l'incapacité de l'organisation à fournir les médicaments dont leurs enfants avaient besoin et elles ont accusé les autorités d'irresponsables.

Les détenus de la prison de Rajai Shahr en Iran sont nourris avec des aliments pour le bétail

 Un prisonnier politique de la prison de Rajai Shahr en Iran, un militant syndicaliste, Reza Shahabi, a révélé que les autorités pénitentiaires ont fourni des aliments pour le bétail aux détenus et les ont maltraités dans l'hôpital de la prison.
Selon une note du Syndicat des travailleurs de la compagnie de bus de Téhéran et des banlieues (UWTSBC) diffusée sur sa chaîne Telegram, le 16 novembre 2017 : « Le gardien de prison et les soldats qui ont emmené Reza Shahabi à l'hôpital pour une IRM le 9 novembre 2017, se sont comportés de manière insultante envers lui, ses collègues et sa femme, qui étaient venus lui rendre visite ».

Sanctions des droits de l'homme : la prochaine étape contre l'Iran

 Alors que Téhéran s'efforce de faire face à un isolement international croissant, la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une nouvelle résolution condamnant les violations des droits de l'homme en Iran. C'est la 64ème condamnation de ce type reçue comme une gifle par le régime d’Iran, de la part des entités des Nations Unies contre le bilan des droits de l'homme.